March 27, 2011

Sheep to Sweater Sunday n° 64 : "This Week's Spinning"

De la Toison au Tricot n° 64 : "Filage de la Semaine"

Four skeins of Ouessant wool from Dominique's Lutins.

Quatre écheveaux de laine ouessant des Lutins du Montana.

March 26, 2011

Ouessant Wool 101, n° 9 : " Answers "

Un Petit Guide de la laine ouessant, n° 9 : " Correction "

Before we get started, do keep in mind that learning to read a fleece requires practice and patience. Even if we can learn some things by looking at photos, nothing beats looking at the real thing : it’s only when we can touch and really look at wool “up close” that we can begin to understand exactly what we are looking at. Additionally, as a spinner, I have to say that it is by working with wool that we truly get to know and understand a particular fiber. When I work with a fleece, every lock of wool passes through my fingers. This intimate and tactile contact with wool communicates so very much to the spinner. Although it is rather difficult to explain, it is true that working with a fleece is one of the best ways of learning to know wool. Also, if you are really interested in learning more about your own sheep’s wool, do think about getting samples of wool from different breeds of sheep in order to compare and contrast : it’s very helpful and a real eye-opener!

Avant de commencer, il faut souligner qu’apprendre à “lire” une toison exige de la pratique et de la patience ! Même si nous pouvons découvrir certaines choses à travers les photos, rien ne vaut la pratique : c’est en palpant et en examinant de près la laine que nous arrivons à comprendre ce que nous avons sous les yeux. En plus, en tant que fileuse, je peux vous dire que c’est surtout en travaillant la laine qu’on arrive à la connaître. Quand je travaille une toison, chaque mèche glisse entre les doigts de la fileuse. Ce contact tactile, voir intime, avec la laine sert comme une voie de communication privilégiée : même si c’est difficile à expliquer, c’est vraiment en travaillant la laine qu’on arrive à la connaître. D’autre part, si vous vous intéressez à la laine de vos moutons, il est toujours très instructif de se procurer des échantillons de laine de diverses races ovines pour faire des comparaisons.

n° 1

We don’t have to touch this wool in order to understand quite a bit about it. First, we notice that this wool doesn’t have a distinctive, well-formed lock structure : it looks more like a solid block of wool. Crimp, if there is any, cannot be seen. Additionally, we notice the tapered tips of the wool. These three observations indicate a lack of uniformity in this fleece : several different types of fiber with varying lengths and diameters. So we can deduce that we’re looking at wool from a primitive sheep that has not been improved. In fact, this is the case : this is ouessant wool and thus a primitive wool.

Même sans la toucher, cette laine nous communique pleine de choses! D’abord, nous constatons que cette laine est dépourvue de mèches distinctes et bien structurées, elle se présente plutôt comme un amas de laine "en bloc". Le crimp, s’il est au rendez-vous est dissimulé. D’autre part, nous voyons que les pointes de la laine sont effilées. Ces trois constats nous indiquent le manque d’uniformité dans cette toison : nous avons affaire à plusieurs types de fibres de longueur et de diamètre variables. Alors, nous pouvons déduire qu’il s’agit de laine d’un mouton dit “primitif” et pas “amélioré”. Effectivement, c’est de la laine ouessant et donc une laine primitive.

n° 2

This is beautiful wool which has a very interesting look. We notice that this wool has distinct locks that are well-structured. Additionally, the crimp pattern is very clear and visible. These two observations indicate that this wool is very uniform. Yet, we can see that this wool does have tapered tips, which normally indicates a lack of uniformity. So what does this mean? This is the exception that proves the rule! And I have to admit that this is a bit of a trick question too! In fact, this wool comes from a ewe lamb born in 2010. In all breeds of sheep, including modern and improved breeds, the birth coat has wool with tapered tips. These tapered tips are called “milk tips”. Remember, that primary fibers develop on the unborn lamb’s body a few months before the secondary fibers. Essentially, the primary fibers are a bit longer than the secondary fibers in the lamb’s fleece. After shearing, all of the fibers are the same length in a modern, improved fleece. Much thanks to Jody for this lovely sample of Finn wool from Lacey, her beautiful Finn Sheep.

Voilà une belle laine qui a un aspect intéressant. Nous constatons que cette laine a des mèches bien distinctes et bien structurées. D’autre part le crimp est bel et bien au rendez-vous. Ces deux observations nous indiquent que cette laine est très uniforme. Pourtant, nous pouvons voir que les pointes de la laine sont effilées, ce qui “normalement” indique le manque d’uniformité. Alors, qu’est-ce que ça va dire ? C’est l’exception qui confirme le règle! En plus c’est aussi une question piège! Effectivement, cette laine provient d’une toison juvénile. Chez l’ensemble des ovins, y compris pour les races ovines modernes et améliorées, la toison de naissance est pourvue de pointes de mèches effilées. Ces pointes sont traitées de “milk tips” ou autrement dit “pointes de lait”. Rappelons que les fibres dites “primaires” se développent chez le foetus plusieurs mois avant les fibres dites “secondaires”. Effectivement, les fibres primaires sont légèrement plus longues que les fibres secondaires dans la toison juvénile. Après la première tonte, l’ensemble des fibres a la même longueur dans une toison moderne. Merci à Jody pour cet échantillon de laine qui provient de Lacey, sa belle agnelle Finn.

n° 3

Here’s another style of wool. We can see that this wool has well-structured and distinct locks. The crimp is easy to see, even if it is in the form of large curly ringlets. Additionally, it’s important to note the “usually” (but not always) this style of crimp indicates that the wool is not particularly fine. This wool is indeed very uniform. It is from a Gotland Sheep.

Un autre style de laine. Nous pouvons voir que cette laine est pourvue de mèche distinctes et structurées. Le crimp est bien au rendez-vous, même s’il prend la forme de grosses boucles. D’autre part, il faut noter que normalement ce style de crimp indique que les fibres de laine ne sont pas très fines. Cette laine est bel et bien très uniforme. Elle provient d’un mouton Gotland.

n° 4

We can see that this wool has very well-structured, distinct locks. Also, the crimp is very fine, distinct and visible. One would also say that the tips are a bit tapered. All of this suggests that this is a lamb’s fleece from an improved breed of sheep. In fact, these are locks of merino lamb’s wool.

Nous constatons que cette laine a des mèches bien distinctes et bien structurées. D’autre part le crimp est bel et bien au rendez-vous. On dirait que les pointes des mèches sont effilées ce qui suggère que c’est la laine juvénile d’une race ovine améliorée. Effectivement, ce sont quelques mèches de la toison juvénile d’un mouton mérinos.

n° 5

Again, we notice that this wool doesn’t have a distinctive, well-formed lock structure : it looks more like a solid block of wool. Crimp, if there is any, cannot be seen. Additionally, we notice the tapered tips of the wool. These three observations indicate a lack of uniformity in this fleece : several different types of fiber with varying lengths and diameters. So we can deduce that we’re looking at wool from a primitive sheep that has not been improved. In fact, this is the case : this is ouessant wool and thus a primitive wool.

De nouveau nous constatons que cette laine est dépourvue de mèches distinctes : elle se présente plutôt comme un amas de laine "en bloc". Le crimp, s’il est au rendez-vous est dissimulé. D’autre part, nous voyons que les pointes de la laine sont effilées. Ces trois constats nous indiquent le manque d’uniformité dans cette toison : nous avons affaire à plusieurs types de fibres de longueur et de diamètre variables. Alors, nous pouvons déduire qu’il s’agit de laine d’un mouton dit “primitif” et pas “amélioré”. Effectivement, c’est de la laine ouessant et donc une laine primitive.

n° 6

This lovely wool has visible crimp and lock structure. But is must be said that it is all a bit blurry. Also, one would say that the tips are slightly tapered (?). This lack of “clear” distinct structure suggests that this wool is more uniform than a primitive wool (like ouessant wool), but it is nevertheless not as uniform as an improved breed, like the merino. This is Corriedale Wool.

Une belle laine qui se présente avec des mèches et du crimp. Mais il faut dire que l’ensemble est un peu “flou” ! D’ailleurs, on dirait que les pointes sont légèrement (?) effilées. Ce manque de netteté indique que c’est une toison bien plus uniforme qu’une laine primitive (comme l’ouessant), mais bien moins uniforme qu’une laine améliorée comme le mérinos. Ici, il s’agit de la laine Corriedale.

n° 7

Very lovely wool, not yet shorn. We can see a few interesting things in this photo. First, the long tapered tips of the wool : they form pretty curls on the surface of the fleece. Where the fleece has been parted, we can’t really see any lock structure or crimp. Thus, this is a fleece with several different types of fiber with varying lengths and diameters. It is indeed a fleece from a primitive sheep : in this photo we see RhumRaisin, a white ouessant ewe.

Très belle laine, pas encore tondue. Plusieurs choses sont très intéressantes dans cette photo. D’abord, nous pouvons voir les longues pointes effilées de la laine : elle forment de jolies boucles sur le surface de la toison. Là, où la laine a été écartée, on voit bien qu’il n’y a pas vraiment de mèches, ni de crimp. Alors, c’est une toison à plusieurs types de fibres de longueurs et de diamètres variables. C’est bel et bien de la laine d’un mouton primitif : cette fois-ci, c’est RhumRaisin, brebis ouessant blanche.

n° 8

More wool that looks like a solid “block” of fiber. If there is crimp, it is well hidden. Additionally, we can see the tapered tips of the wool. No distinctive locks, no visible crimp, and tapered tips : a classic example of wool from a primitive unimproved breed of sheep. In fact, this is the beautiful wool from an Icelandic Sheep, an primitive, unimproved breed.

Encore de la laine qui se présente comme un amas de laine "en bloc". Le crimp, s’il est au rendez-vous est dissimulé. D’autre part, nous voyons que les pointes de la laine sont effilées. Sans mèches distinctes, sans crimp visible, et avec pointes effilées, il s’agit de laine d’un mouton dit “primitif” et pas “amélioré”. Effectivement, c’est de la belle laine islandaise, donc une laine primitive.

This little test wraps up the first part of my series of articles on ouessant wool. Yes, I did say first part ! Essentially, this first part has dealt with certain general ideas about wool, as well as what we can learn and understand about wool without resorting to specialized laboratory testing.

It must be said that there is absolutely no need to test wool in a laboratory in order to understand and know what type of wool you have. That being said, it is always interesting to look at wool from a more technical and “objective” point of view. In the second part of this series on ouessant wool we are going to look at ouessant wool from a more “scientific” point of view. Even if this will be slightly more technical, it will not be without interest!

So see you soon !

Cette correction boucle la première partie de cette séries d’articles sur la laine ouessant. Oui, j’ai bien dit première partie ! Effectivement, cette première partie a traité certaines idées de base concernant la laine, ainsi que ce qu’on peut savoir sur la laine sans avoir recours à un laboratoire d’analyses spécialisé.

Il faut dire qu’on n’a pas besoin de faire faire des analyses au laboratoire pour comprendre la laine. Ceci dit, il est toujours intéressant d’avoir un “autre regard” plus technique et “objectif sur la laine. Dans la deuxième partie de cette séries d’articles sur la laine ouessant nous allons regarder ensemble la laine ouessant sous un jour plus technique, mais pas pour autant moins intéressant !

Alors, rendez-vous d’ici peu !

March 23, 2011

Ladies in Waiting ....

En Attendant ....

This winter, the large branch of an alder cracked under the weight of the snow and the force of the wind. I needed to cut it, but I left all of the branches on the ground so that the ewes could enjoy them for a few days.

Cet hiver la grosse branche d’un aulne s’est cassée sous le poids de la neige et la force du vent. Obligée de la couper, je l’ai laissée plusieurs jours par terre pour que les brebis puissent en profiter en peu.

They love nibbling on the bark and hiding in the branches.

Elles adorent grignoter l’écorce et se cacher dans le branchage.

Mysti, a future mother, with her big belly is quietly resting in branches.

Mysti avec son gros ventre de future mère s’y repose tranquillement.

Miranda has found herself a little nest in the branches.

Miranda a retrouvé un petit nid là-dedans.

One would say that Mira was in jail!

On dirait que Mira s’y est faite emprisonner !

And as for my Praline, who is quite pregnant, she is prostrate under the branches.
...just waiting for the happy event ...

Quant à ma Praline, bien pleine, elle est à plat ventre sous les branches.
...en attendant l’heureux événement ....

March 21, 2011

Ouessant Wool 101, n° 8 : " Reading Wool : An Open Book Test "

Un Petit Guide de la laine ouessant, n° 8 : " Lecture de la laine : un devoir sur table "

For the past few weeks we have been discovering the beauty of Ouessant wool and its distinguishing characteristics, such as it’s lack of uniformity and the different types of fibers that can be found in an Ouessant fleece. With this basic knowledge of wool, we have the tools needed to “read” a fleece. By just looking at a fleece we can learn so much about the wool that we have in front of us : there’s no need for expensive laboratory tests to tell us what is in front of our very eyes!

So, I would like to propose an “open book test” as a way of reviewing what we have learned so far.

In carefully looking at each of the following photos, what can we say about the wool or the fleece that is shown?

Come on! Give it a go! You’ll find the answers at the end of the week.

Depuis plusieurs semaines, nous avons découvert ensemble la laine ouessant et les caractéristiques qui la distinguent : comme le manque d’uniformité dans la toison ouessant et les divers types de fibres qui s’y retrouvent. Avec ces éléments de base, nous avons les outils requis pour “lire” une toison. Avec rien que l’œil, nous pouvons découvrir beaucoup de choses sur la laine : il n’y a pas besoin d’analyses techniques en laboratoire pour nous dire ce que nous pouvons voir avec nos propres yeux !

Alors, je vous propose une petite révision en guise de devoir sur table.

En regardant attentivement chacune des photos suivantes, qu’est-ce que nous pouvons dire sur la laine ou la toison présentée ?

Allez-y! Il faut tenter votre chance! La correction, en fin de la semaine.


n° 1

n° 2

n° 3

n° 4

n° 5

n° 6

n° 7

n° 8

March 20, 2011

Sheep to Sweater Sunday n° 63 "This Week's Spinning"

De la Toison au Tricot n° 63 "Filage de la Semaine"


Grey Ouessant Wool § Laine ouessant grise


Castille des Lutins du Montana
4 Skeins of Wool § 4 écheveaux de laine

March 13, 2011

Sheep to Sweater Sunday n° 62 : "Fiber Prep!"

De la Toison au Tricot, n° 62 "Ça se prépare !"

I really love combing wool!
Here’s the beautiful fleece of Castille des Lutins du Montana ... in shades of lilac :

Que j’aime bien peigner la laine!
Voilà la belle toison de Castille des Lutins du Montana, dans un dégradé de lilas :

And the gorgeous white fleece of Désirée des Lutins du Montana :

Et la toison exquise de Désirée des Lutins du Montana :

Now ... I better get spinning!

Maintenant ... au rouet !

March 11, 2011

Ouessant Wool 101, n° 7 : "Crimp : A Few Added Details"

Un Petit Guide de la laine ouessant, n̊ 7 : " Crimp : quelques précisions "

In order to follow up a few questions on crimp in both Ouessant sheep and other primitive breeds, including the mouflon, I would like to add a few comments and clarifications

As we have already noticed, all of the so-called “primitive” fleeces have a number of things in common : most notably, a lack of uniformity due to various types of fibers with differing diameters and lengths.

Suite à quelques questions de lecteurs sur le crimp chez le mouton d’ouessant, ses cousins à toison primitives et son ancêtre lointain, le mouflon, je reviens un peu à ce sujet pour ajouter quelques précisions.

Comme nous avons déjà constaté, l’ensemble des toisons dites “primitives” ont de nombreux points communs : notamment, le manque d’uniformité à cause des fibres hétérogènes à diamètres et à longueurs variables.

It is not at all surprising that primitive fleeces look very similar. As we have seen, crimp is hidden in the primitive fleece of an Ouessant sheep. We see this same phenomenon when we look at the fleeces of other primitive breeds of sheep. Generally speaking, in order to see the crimp in a primitive fleece, one must separate the guard hairs from the wool. For example, in the following photo, we can see a whole lock of Icelandic wool with a small amount of wool from which the guard hairs have been removed.

Alors, il n’est pas du tout surprenant que l’aspect global des toisons dites primitives se ressemble. Comme nous avons vu chez le mouton d’Ouessant, le crimp est dissimulé dans sa toison primitive. Nous pouvons voir ce même phénomène chez les autres races ovines primitives. Toutefois, pour bien voir le crimp dans une toison primitive, il faut séparer les poils de garde de la laine. Par exemple, dans la photo suivante, nous avons une mèche entière de laine islandaise avec un peu de laine dont les poils de garde ont été retirés.

In Icelandic sheep, the guard hairs average 27 to 30 microns in diameter. On the other hand the wool is just 18 to 19 microns. There is crimp in the wool, even if the fibers don’t line up perfectly.

We can see the same thing happening in a primitive Shetland :

Chez l'islandais les poils de garde sont en moyenne de 27 à 30 microns en diamètre. La sous laine, par contre, est de 18 à 19 microns. Il y a du crimp dans la sous laine, même si les fibres ne s’alignent pas.

Nous pouvons voir la même chose chez un Shetland primitif :

In Shetland sheep, the guard hairs average between 30 to 40 microns. On the other hand the wool is only 15 to 20 microns and there is indeed crimp in this fine wool undercoat.

As for the mouflon, the distant ancestor of the Ouessant sheep, the undercoat is very fine : quite a bit finer than a merino : Averaging 12 microns for a mouflon and closer to 18 for a merino. Additionally, the undercoat of the mouflon has crimp.

Essentially, crimp is altogether “normal” in an Ouessant fleece, even if it is often difficult to see. Additionally, it’s important to keep in mind that crimp is not “modern”. Unfortunately, it’s easy to think that fine crimpy wool is “modern”. But this is not true. A “modern” or “improved” fleece is the result of selection. In particular, a selection for wool that is increasingly uniform. With uniformity, we get rid of the guard hairs : the crimp pattern can then be seen and the lock of wool becomes distinct and well-structured.

Chez le Shetland les poils de garde sont en moyenne entre 30 et 40 microns. La sous laine, par contre est de 15 à 20 microns et il y a bel et bien du crimp.

Quant au mouflon, l’ancêtre lointain de notre mouton d’Ouessant, sa sous laine est très fine : nettement plus fine qu'un mérinos ! Avec 12 microns en moyenne pour un mouflon et plutôt 18 microns pour un mérinos. En plus la sous laine du mouflon est bien ondulée, c’est à dire qu’il y a du crimp chez le mouflon.

Effectivement, le crimp est tout à fait normal chez le mouton d'ouessant, même s’il ne se voit pas toujours. D’autre part, le crimp n'est pas "moderne". Malheureusement, on a tendance à penser que finesse et crimp veulent dire “moderne”. Mais ce n'est pas vrai. Ce qui fait une toison dite "moderne" et “améliorée” est la sélection. Surtout, sélectionnée pour obtenir une laine de plus en plus uniforme. Avec l'uniformité, il n'y a plus de poils de garde, les ondulations de la fibre (crimp) se voient très facilement, et la mèche de laine devient très distincte.

March 8, 2011

Finally .... Spring !

Enfin .... le printemps !



No comment necessary !
Sans commentaire !

March 6, 2011

Good Friends !

De Bons Copains !

Chti des Lutins du Montana et Jasmine
avec
Nadja au deuxième plan !

Thank you for visiting the Spinning Shepherd!