July 13, 2014

Sheep to Sweater Sunday n° 159 : The Problem with Bobbins

De la Toison au Tricot n° 159 : Le problème des bobines !


Sooner or later, every spinner comes to realize that there is a big problem with bobbins. 

A bobbin is an important part of a spinning wheel, and generally speaking, when you buy a spinning wheel, it comes with 3 bobbins.  That being said, very quickly every spinner understands that you really need more than 3 bobbins to work on all your spinning projects.

Once upon a time, you could buy additional bobbins at a reasonable price.  But unfortunately, those days are long gone !  In the past few years, the price of bobbins has gone through the ceiling.  So what’s a spinner to do?  

Tôt ou tard, chaque fileuse se rend compte qu’il y a un gros problème avec les bobines.

La bobine est une pièce indispensable du rouet; et généralement, un rouet se vend avec un jeu de trois bobines.  Pourtant, très vite la fileuse comprend qu’il faut bien plus de 3 bobines pour bien travailler sur tous ses projets. 

Il était une fois, la fileuse pouvait acheter des bobines supplémentaires à un prix abordable.   Mais, hélas !  Ce fut le passé –des fables !  Depuis quelques années, le prix des bobines supplémentaires est monté en flèche !  Alors, que faire ?


I’ve found a solution using these beautiful little antique bobbins that were used in silk spinning  and a Mattson Mora bobbin winder ...

J’ai trouvé une solution avec ces jolies petites bobines anciennes en bois qui servaient pour le filage de la soie et un petit dévidoir Mattson Mora ... 

Essentially, these antique wooden bobbins can be used as storage bobbins.  I can organize and stock all of my spun singles that are waiting to be plied.  At the same time, I can free up my bobbins for other spinning projects.

Effectivement, les anciennes bobines en bois peuvent être utilisées comme bobines de stockage.  Je peux bien ranger l’ensemble de mes fils qui attendent le retordage.  En même temps je peux « libérer » mes bobines pour d’autres projets.  

There you go !  A lovely, affordable solution !

Voilà une solution abordable et géniale !

June 23, 2014

June 22, 2014

Sheep to Sweater Sunday n° 158 : The First Fleeces !

De la Toison au Tricot n° 158 : Les Premières Toisons !  

I've just started shearing!  Here are the first two fleeces from Zoé and Zhora, two rusty midsides ewes.  The most beautiful wool in the most exquisite natural colors : dreamy fleeces for the Spinning Shepherd.

La tonte a bien démarré !  Voilà les deux premières toisons de Zoé et de Zhora, deux petites brebis rusty midsides.  Une qualité de laine extra aux couleurs exquises qui font rêver cette Bergère-Filandière.
I have to get back to work

Il faut retourner au boulot !

June 8, 2014

Sheep to Sweater Sunday n° 157 : Getting Ready for Shearing

De la Toison au Tricot n° 157 : La Tonte, ça se prépare !

Every year I write an article celebrating the beginning of sheep shearing season.  In looking back over a few past articles, it would seem like it’s women who are actually doing the shearing.  So just what are the men doing ?  Interestingly enough, in the past, wool was washed before shearing and it would appear that this particular task was the reserve of the men folk !  Yes, that’s right ... before shearing, wool was actually washed while it was still on the sheep’s back.  As we have already seen, even if lanolin is not soluble in water, suint, which makes up 25% of the weight of raw wool, is in fact water soluble.  This washing “on the hoof” represents the first step in the transformation of raw wool into yarn.  At the same time, wool that was washed in such a way sold for a much higher price.
  
Chaque année j’écris un billet pour annoncer la tonte de moutons.  En regardant les derniers billets, il semblerait que c’est bien les femmes qui tiennent les forces et tondent les moutons !   Mais alors, que font-ils, les hommes ?  Effectivement, au temps jadis, la tonte se préparait par le lavage de la laine et il semble bien que cette tâche fut surtout le domaine des hommes !  Oui ... avant la tonte, la laine a été bel et bien nettoyée à l’eau sur le dos des moutons.  Comme nous avons déjà constaté, même si la lanoline n’est pas soluble dans l’eau, le suint qui représente à peu près 25% du poids d’une toison brute est bel et bien soluble dans l'eau.  Ce lavage « à quatre pattes » représente la première étape dans la transformation de la laine.  D’autre part la laine ainsi « lavée » se vendait bien plus chère. 
« Washing Sheep »  1854 – The Museum of Animated Nature

Washing sheep was actually a widespread, ancient practice that was recommended by animal husbandry "experts."  For example, here's some expert advice given in 1801 :

      "Before shearing, it is necessary to wash the fleece while it is still on the sheep.  This is called washing on the hoof.  To do this, if you have access to a stream or a river you will need to lead the sheep into the stream until the depth of the water is approximately half the height of the animal.  The shepherd will then press the wool with his hands a number of different times in order to wash the wool."
     [...]
     "You have a repeat this washing process a couple of different times until the wool is quite clean and lovely.  After the last washing, it is important to keep the sheep in a clean pen until shearing time.  Shearing takes place only after the fleece is completely dry so as to avoid ruining the wool.  It is therefore necessary to do the last washing when the weather is good." §


Il s’agit d’une ancienne pratique générale qui a été préconisée par les « experts » de l’élevage.  Comme l’explique ce texte écrit en 1801 : 

    "Avant que d’enlever une toison, il faut la laver, mais sur le corps du mouton, ce qu’on appelle à dos ou sur pied.  Pour cet effet, si l’on a de l’eau courante, il faut y faire entrer l’animal jusqu’au moins à mi-corps ; le berger, qui est aussi dans l’eau, passe la main sur la laine et la presse à différentes fois, pour la bien nétoyer."[sic] 
    [...]
    "Il faut répéter ce lavage plusieurs fois, pour que la laine soit bien nette et de bon débit.  Après la dernier lavage, il faut tenir les moutons dans des endroits propres, jusqu’au moment de la tonte, que l’on ne doit faire qu’après avoir laissé sécher la laine, afin que la toison ne soit pas sujette à se gâter par l’humidité.  Il faut donc tâcher de ne faire le dernier lavage que par un beau temps." §
 « Washing Sheep » 1846 -- Illustrated London News

The Shepherd : "... humm .... now there's an idea ..."
Sacha : "Me, Sacha, little black Ouessant ewe, let me tell you right now that sheep are not fish.   Besides, I don't like to swim.  What a barbaric idea !"
The Shepherd : "... don't worry my sweet little Sacha, I was only kidding ... "
  
La Bergère :  « ...hummm ... ça fait penser .... »
Sacha : « Moi, Sacha, petite brebis Ouessant noire, je peux t’assurer qu’un mouton n’est pas un poisson !  En plus, je n’aime pas la natation !  Quelle idée barbare ! » 
La Bergère :  « ...ne t’en fais pas, ma petite Sacha, c’est juste une plaisanterie.... »


1890 - Post Card « Washing Sheep »
Burpham (West Sussex, England)


§  Dictionnaire de l'industrie, ou collection raisonnée des procédés utiles dans les sciences et dans les arts.  
    Vol. II, p. 311.  Paris, 1801.

May 28, 2014

That explains everything !

Ça explique tout ! 

Without a doubt, you’ve noticed that the Spinning Shepherd hasn’t written anything for her blog for a few months now.  It’s not because I didn’t want to, rather it’s because I really didn’t have any free time!

Now it’s time to let you in on what I was up to!

In 2010 and 2011 two unusually marked Ouessant lambs were born in Hervé Vaillant’s flock.  Following the birth of these two lambs, four members of GEMO, the French Ouessant Breeders Society – Hervé Vaillant, Dominique Leplant, Dominique Morzynski, and myself – got together to look at the subject of color genetics in Ouessant sheep.

For almost 3 years now, our small research group has been working under the direction of Mr. Roger Lundie, internationally known specialist in sheep color genetics.

Two years ago, Roger Lundie and Dawie du Toit came to France and visited our flocks.

Sans doute, vous avez constaté que la Bergère-Filandière s’absente de son blog depuis plusieurs mois maintenant.  Ce n’est pas par manque de volonté, mais plutôt manque de temps !

Alors, quelques explications s’imposent ! 

En 2010 et en 2011 deux moutons d’Ouessant de couleur « atypique » sont nés dans le troupeau d’Hervé Vaillant.  Suite à ces deux naissances, quatre membres du GEMO, Hervé Vaillant, Dominique Leplant, Dominique Morzynski, et moi-même, se sont réunis autour de la question de la génétique de couleur chez le mouton d’Ouessant. 

Depuis bientôt 3 ans maintenant, notre petit groupe de recherche travaille sous la direction de M. Roger Lundie, généticien de renommée internationale et spécialiste de la génétique de couleur chez l'ovin. 

Il y a deux ans, Roger Lundie, ainsi que Dawie du Toit, sont venus en France visiter nos élevages.


avril 2012 -- chez Hervé Vaillant
Hervé Vaillant, Dominique Leplant, & Roger Lundie

Our work together has resulted in the writing of three articles about Ouessant sheep for the 8th World Congress on Colored Sheep.

Since 1979, a World Congress on colored sheep has been organized every 5 years.  At each Congress, researchers, specialists, and breeders get together to share their knowledge and experience, and to hear about the latest studies concerning color genetics in sheep.

Notre travail a abouti dans la rédaction de trois articles pour le 8e Congrès mondial sur le mouton de couleur.

Depuis 1979, un congrès mondial sur le mouton de couleur s’organise tous les 5 ans où les chercheurs, spécialistes et éleveurs se réunissent pour un partage de connaissances et une présentation des avancées dans le domaine de la génétique de couleur chez l’ovin.     



This year, the 8th World Congress on Colored Sheep was held in Paris on the 19th , 20th  and 21st of May and Ouessant sheep were on the program.  Our research has provided us with the unexpected opportunity to tell sheep breeders and researchers around the world about Ouessant sheep.  At the same time, it seems that researchers are becoming interested in our little Ouessant sheep and what they can bring to the study of sheep color genetics in general.

What a fantastic opportunity to be able to participate and take part in the 8th World Congress !

Cette année, le 8e Congrès a eu lieu les 19, 20 et 21 mai à Paris et le petit mouton d’Ouessant en faisait partie.  Ce travail représente une occasion inespérée pour élargir la connaissance du mouton d’Ouessant dans le monde.  D’autre part, il semblerait que les chercheurs s’intéressent davantage au cas du mouton d’Ouessant et à ce qu’il peut apporter aux connaissances globales sur la génétique de couleur chez l’ovin.

Quelle chance de pouvoir participer et assister au 8e Congrès ! 


I am so happy to have gotten together again with both Roger Lundie and Dawie du Toit during the Congress.  It was also a privilege to meet Dr. Phil Sponenberg, Dr. Olafur Dyrmundsson, and Dr. Bernard Denis, among others.

The three articles written on Ouessant sheep are currently available in English.
    ▸    Color Genetics of Ouessant Sheep
    ▸    Fading of the Base Color of the Fleece in Ouessant Sheep
    ▸    Understanding Primitive Fleece

In the near future they will also be available in French.
    ▸    La Génétique de couleur chez le mouton d’Ouessant
    ▸    La Décoloration de la couleur de base de la toison chez le mouton d’Ouessant. 
    ▸    Comprendre la toison primitive

Je suis si heureuse d’avoir retrouvé Roger Lundie et Dawie du Toit lors du Congrès et d’avoir fait la connaissance du Professeur Phil Sponenberg, du Professeur Olafur Dyrmundsson, et du Professeur Bernard Denis, entre autres.

Les trois articles écrits sur le mouton d’Ouessant sont disponibles en anglais. 
    ▸    Color Genetics of Ouessant Sheep
    ▸    Fading of the Base Color of the Fleece in Ouessant Sheep
    ▸    Understanding Primitive Fleece

D’ici peu ils seront également disponibles en français.   
    ▸    La Génétique de couleur chez le mouton d’Ouessant
    ▸    La Décoloration de la couleur de base de la toison chez le mouton d’Ouessant.  
    ▸    Comprendre la toison primitive

April 2, 2014

Turn Everyday Inspirations Into Gorgeous Stranded Colorwork !

Les Inspirations du quotidien traduites en tricot ! 

As a passionate spinner and knitter, I am often inspired by the everyday colors, shapes and textures that surround me.  But how do you translate a beautiful hedgerow of flowers, a lovely washing-basin, or even a magnificent outcrop of granite into stranded color work for knitting ?

En tant que fileuse et passionnée de tricot, je m’inspire souvent des couleurs, formes, et textures rencontrées au quotidien.  Mais comment traduire une jolie haie de fleurs, un beau lavoir, une primevère, ou même de magnifiques affleurements de granit en motif multi-couleur pour les tricoter?
This is exactly what Felicity Ford, co-founder of Wovember, will be offering us in a book that will be published in November 2014.
  
C’est exactement ce que Felicity Ford, co-fondatrice de Wovembre, nous propose dans un livre qui va paraître en novembre 2014.


With the help of a team of pros, this book promises to be essential reading for serious knitters.  But this is a big project:  In order to help Felicity produce this beautiful book (and “reserve” your own copy at the same time!), why not join the kickstart funding campaign to insure the success of this wonderful project.
  
Avec l’aide d’une équipe de “pros” ce livre s’annonce incontournable pour une tricoteuse.  Mais un tel projet ne se fait pas tout seul.  Pour aider Felicity à réaliser ce beau livre et pour vous réserver une copie en même temps, pourquoi pas rejoindre la campagne pour assurer le financement de ce beau projet.  
https://www.kickstarter.com/projects/1916013766/the-knitsonik-stranded-colourwork-sourcebook

March 26, 2014

She's back !

Elle arrive ! 

It’s me, Sasha.
And I want to let you know that it’s really true !  She’s back !
For the longest time now my shepherd has been overwhelmed by her little writing projects.
  
C’est moi, Sacha. 
Et je veux dire que c’est vrai !  Elle arrive ! 
Cela fait de très longues semaines, voir de mois, 
que ma bergère est plongée, voir engloutie, 
dans ses petits projets de rédaction. 

But that’s all finished now.  Finally she can take care of more important things like her blog.  Even if she did neglect her blog, at least she didn’t neglect her beautiful little Sacha !  But sometimes I have to wonder if she isn’t paying too much attention to me.  Lately she seems to have developed the annoying habit of palpating my tummy.  Okay, it’s possible that I have gained a little weight.  But me, Sacha, I’m not going to go on any diet !  After all, the other girls are starting to have round little tummies too .... so this must be normal !

But that's not all !  I've got some really good news !
For the past few months I've been asking my shepherd to let me write a column on her blog.
After all, everybody LOVED my last article !

She said "absolutely not" for the longest time ...
then finally, she gave in to common "sheep" sense !
Now I just have to figure out a title for my column ...

See you later, Sacha !

Mais c’est fini !  Enfin elle peut s’occuper de choses plus importantes comme son blog.  Même si elle l’a laissé tomber pendant un petit moment, heureusement elle n’a pas laissé tomber sa petite Sacha !  Même parfois, je me demande si elle ne s’occupe pas un peu trop de moi.  Ces derniers temps elle semble avoir pris la manie de palper mon petit ventre !  Il se peut que j’ai pris quelques petites rondeurs.  Mais bon, moi, Sacha, je veux pas suivre un régime !  En plus toutes les autres ont pris du ventre aussi ... alors, ça doit être normal !

Et puis, j’ai de bonnes nouvelles !  
Depuis plusieurs mois, je demande à ma bergère de me donner une rubrique sur son blog. 
Quand même, il faut dire que tout le monde a bien aimé mon dernier billet !
                                    
Elle a longtemps résisté ... mais finalement elle a cédé au bon sens ovin !
Maintenant il me faut trouver un bon titre pour ma rubrique ....

À bientôt, Sacha !

Thank you for visiting the Spinning Shepherd!